Impôts 2016:

Simulez le montant de votre impôt

Les avantages fiscaux

Avantages fiscaux 2016

Déduction, réduction d'impôt, crédit d'impôt, quelle différence ?

Pas toujours facile de s'y retrouver, en effet, parmi ces trois termes propres à la fiscalité, qui pourraient avoir l'air d'avoir des traits communs mais pourtant n'en ont pas, puisque chacun d'eux repose sur des mécanismes bien différents. Quelques explications...

Sur la déduction.

La déduction, comme son nom l'indique, correspond au droit de déduire de son revenu global déclaré une somme, à hauteur d'un pourcentage déterminé par l'état, comme par exemple la déduction à hauteur de 10% sur les frais d'un contribuable. Sur la base de justificatifs de ces frais (factures, tickets, etc...), il est possible de diminuer le montant de ses revenus en retranchant 10% de la somme à déclarer. Ce qui veut dire, que si vous avez comptabilisé sur l'année écoulée 2000€ de frais, 200€ seront déduits du montant de la totalité de vos revenus à déclarer.

Sur la réduction d'impôt

Fonctionnant légèrement différemment, la réduction d'impôts permet aussi une déduction mais celle-ci intervient non plus à partir du revenu à déclarer mais sur l'impôt à payer directement. Il y a donc diminution de l'impôt, voire annulation du paiement de l'impôt si, d'aventure, le montant de la réduction est plus élevé que l'impôt à payer. C'est le cas, par exemple, de l'investisseur immobilier disposant d'une réduction d'impôt qui, au titre de son investissement, bénéficie d'une réduction de 2.000€. Si son impôt s'élève à 2.000€, il ne paiera rien, si ce dernier s'élève à 2500€, il ne paiera que 500 euros à l'état et si son impôt est moindre, 1500€ par exemple, il ne paiera pas d'impôt non plus mais par contre ne sera pas remboursé par le fisc de la différence.

Sur le crédit d'impôt.

S'adressant aux personnes imposables et non-imposables, le crédit d'impôt fonctionne sur les mêmes bases que la réduction d'impôt, avec une différence cependant, c'est que dans le cas du crédit d'impôt, il y a remboursement de l'état au contribuable de la différence entre le montant du crédit accordé et le montant de l'impôt à payer. Cela veut dire que si un contribuable réalise, par exemple, des travaux chez lui (notamment pour le développement durable) et que dans ce cadre il bénéficie d'une réduction de 2.000€ avec un impôt à payer de 1.000€, le fisc lui remboursera d'emblée la différence, soit 1.000€.

Ces trois dispositifs sont intéressants pour tous les contribuables imposables et permettent de réduire sensiblement leur facture d'impôt, voire, comme déjà dit, de l'annuler. Par contre, pour les personnes non imposables, seule la troisième formule est intéressante, s'ils veulent bénéficier d'une exonération avec à la clé un remboursement.

Avantages fiscaux liés à la situation familiale

Ici, il s'agit d'une diminution de l'impôt à payer au regard du nombre de parts établies au sein d'un foyer...

Lire la suite »

Avantages fiscaux liés aux dépenses familiales ou personnelles

Emploi à domicile 

En cas d'emploi régulier, à hauteur de 50% sur les dépenses, dans une fourchette...

Lire la suite »

Avantages fiscaux liés aux travaux

Une bonne nouvelle pour tous les contribuables désireux d'effectuer des travaux de rénovation énergétique dans...

Lire la suite »

Avantages fiscaux et Placements d'Epargne Retraite Populaire (PERP)

Qui dit PERP, (Plan Epargne Retraite Populaire), dit cotisations régulières pendant un certain nombre d'années...

Lire la suite »